Apprendre le point de croix : exercices et techniques

Vous trouverez ici des conseils et de nombreux exercices accompagnés de schémas et d'explications simples qui vous permettront de comprendre la technique du point de croix.


• Pour apprendre le point de croix, vous devez tout d’abord vous procurer le matériel nécessaire, qui se réduit à quelques éléments que vous trouverez dans n’importe quel magasin spécialisé : - un carré de toile Aïda « Zweigart » blanche à 44 trous, de 30 centimètres sur 30 environ ; - un écheveau de fil mouliné DMC de votre couleur préférée (pas trop claire bien sûr : les points se confondraient avec le blanc du tissu et seraient peu visibles) ; - aiguilles n° 22 à pointe arrondie « Milward » ; - une paire de petits ciseaux à pointes recourbées et une paire de ciseaux pour couper le tissu.

• Avant de commencer, observez attentivement le carré de tissu Aïda : vous remarquerez qu’il s’agit d’un tissu dans lequel les fils de trame (=) et les fils de chaîne (||) sont bien visibles et forment, en se croisant, quatre petits trous très évidents. Ces « quartés » de petits trous sont à la base du point que vous allez apprendre : l’aiguille devra entrer et sortir uniquement par ces trous et toujours à la verticale, en dessinant les deux diagonales qui forment la croix.

1

• Rappelez-vous que le point de croix est composé de deux diagonales, communément appelées aller ( / ) et retour ( \ ). La première règle importante veut que les points de retour soient toujours superposés aux diagonales aller (fig. 1). Ce n’est que de la sorte que vous obtiendrez un ouvrage parfait, bien uniforme.

Fig. 1 – Les points de retour, signalés en bleu,
doivent toujours se superposer aux points aller

[pub]

Exercice 1 : le démarrage

Les fils de trame, comme les fils de chaîne, peuvent être utilisés pour effectuer le démarrage sur l’endroit de l’ouvrage : les deux constituent de bons points « d’ancrage » sur le tissu. Même si nous expliquons dans cet exercice le démarrage à partir du fil de trame, sachez que la même technique est valable pour un démarrage à partir du fil de chaîne.

1. Préparez le carré de toile en arrêtant les quatre bords avec un rapide surjet, pour éviter que la toile ne s’effiloche.

2. Sans enlever les bandes de papier qui lient l’écheveau – en les maintenant au contraire bien serrées – tirez l’extrémité du fil qui n’oppose pas de résistance et coupez-en un morceau suffisamment long (au moins l’équivalent de deux largeurs de tissu). Sur les six brins composant l’écheveau, deux seulement seront utilisés : il faut donc les séparer des autres et les enfiler dans le chas de l’aiguille. Ils passeront plus facilement si vous en repliez l’extrémité.

3. Avec un mouvement vertical, du haut vers le bas, enfilez l’aiguille sous les deux fils qui composent la trame sans transpercer le tissu : vous ne devez pas déboucher sur l’envers du tissu mais passer entre celui-ci et la trame. Faites courir le fil sous la trame jusqu’à ce que seule l’extrémité en sorte. Passez ensuite l’aiguille au travers du tissu, à droite du bout du fil (fig. 2), en faisant ressortir la pointe de l’aiguille en bas à gauche.

2

4. Pour bien fixer le fil au tissu, il suffira de tirer plusieurs fois délicatement sur le fil, en serrant entre le pouce et l’index l’endroit où le fil « s’enroule » autour de la trame.

Exercice 2 : une rangée Dans cet exercice, vous allez d’abord exécuter toute une série de diagonales aller, en allant de gauche à droite, et vous compléterez ensuite les points de la rangée en brodant tous les points de retour.

1. Si vous avez effectué correctement le démarrage, vous devriez trouver le fil à la sortie du trou en bas à gauche du petit carré. Enfilez l’aiguille dans le trou en haut à droite, en la faisant sortir dans celui juste en dessous, en bas à droite (fig. 3). N’oubliez pas de ne jamais faire disparaître le chas de votre aiguille sur l’envers du tissu sans avoir d’abord récu péré la pointe de l’aiguille dans le trou de sortie : de cette façon, vous travaillerez avec plus de souplesse et de rapidité. Vous venez d’effectuer un demi-point aller en partant du bas.

3

2. Brodez de la même manière d’autres diagonales aller. Ensuite, retournez le tissu et jetez un oeil sur l’envers : vous ne devez voir que des petites lignes verticales (fig. 4). Une broderie correctement exécutée doit avoir un envers bien net, sans passage de fil en diagonale ou à l’horizontale. Pour se faire, il faut respecter une autre règle fondamentale du point de croix : l’aiguille doit entrer et sortir des trous toujours dans le sens vertical, que ce soit du bas vers le haut ou du haut vers le bas : l’essentiel est que le trou d’entrée et celui de sortie de l’aiguille et du fil soient perpendiculaires l’un à l’autre.

4

3. Une fois effectué le dernier aller, votre fil sortira du trou en bas à droite. Pour effectuer la diagonale de retour et compléter le point de croix, il ne vous reste plus qu’à enfiler l’aiguille dans le trou en haut à gauche, en le faisant ressortir dans celui en bas à gauche. Répétez le demi-point de retour sur toutes les dia gonales aller déjà exécutées en allant de droite à gauche : vous obtiendrez ainsi toute une rangée au point de croix.

Exercice 3 : un carré Avec ce troisième exercice, vous apprendrez à broder une série de six rangées, de façon à obtenir un carré de six points sur six.

1. Après avoir effectué une rangée de six croix, comme vous avez appris à le faire, vous devez descendre à la verticale et placer le fil et l’aiguille dans la bonne position pour commencer la série de diagonales aller et de retour de la deuxième rangée. Le passage est très simple. En exécutant le dernier demipoint de retour de la première rangée, celui se trouvant le plus à gauche, veillez à ce que le trou par lequel vous faites sortir la pointe de l’aiguille ne soit pas celui situé immédiatement en dessous du trou d’entrée, déjà occupé par le fil, mais le premier trou libre, toujours aligné à la verticale (fig. 5).

5

2. À partir de cette position, vous pouvez commencer la deuxième rangée, un aller après l’autre, de gauche à droite, pour ensuite compléter les points avec la série de six retours de droite à gauche. Arrivée au dernier retour de cette deuxième rangée, il suffira d’exécuter le même passage que celui expliqué précédemment pour descendre d’un autre « niveau » et vous retrouver au point de démarrage de la troisième rangée.

3. Une fois le procédé compris, il ne vous reste plus qu’à broder le nombre de rangées nécessaire pour composer le carré de six points sur six.

Exercice 4 : la fermeture Exploitez tout de suite le carré réalisé pour apprendre à fermer votre broderie.

1. En retournant le tissu et en observant l’envers de votre ouvrage, vous verrez de nombreuses lignes verticales : celles de la chaîne et celles des fils que vous avez brodés. Ces lignes verticales vous serviront pour cacher les passages de fermeture.

2. Faites complètement ressortir l’aiguille sur l’envers du tissu. Si vous apercevez, près du point de sortie de l’aiguille, un « petit groupe » de trois verticales constituées de cette manière : fil brodé – chaîne – fil brodé (ou bien : chaîne – fil brodé – chaîne), faites passer l’aiguille et le fil sous les trois verticales en vous déplaçant dans le sens horizontal (fig. 6). Remontez ensuite d’une rangée en enfilant l’aiguille sous les fils brodés jusqu’à ce que vous atteigniez une autre série de trois traits verticaux semblables aux précédents et répétez le passage (fig. 7).

67

3. Continuez de la sorte, en vous déplaçant vers le haut et en diagonale, trois ou quatre fois de suite, de manière à bien fixer la fermeture.

CONSEILS

• Il peut arriver qu’à la sortie, à l’envers du tissu, l’aiguille se trouve devant la trame, c’est-à-dire devant une série composée de la manière suivante : fil brodé (vertical) – trame (horizontale) – fil brodé (vertical). Dans ce cas, déplacez-vous tout de suite vers la rangée supérieure au premier « bloc » de verticales.

• Quand vous aurez effectué un nombre de passages suffisant pour bien fixer le fil (toujours deux, au moins), tirez-le légèrement et coupez-le. La fermeture obtenue ainsi est invisible, sans fil volant ni noeud.

• Vous devrez parfois fermer votre ouvrage sur une seule rangée, sans possibilité de vous déplacer sur d’autres rangées pour atteindre les blocs de verticales qui sont les meilleures cachettes pour les passages de fermeture. Vous devrez alors vous servir aussi de la trame, sous laquelle vous ferez passer l’aiguille et le fil en vous déplaçant verticalement. Dans ce cas, il vous sera plus difficile de bien cacher le fil, surtout sur un tissu à la trame un peu lâche, comme celui que nous utilisons pour les exercices.

Exercice 5 : d’abord les diagonales aller

Cet exercice nous permettra de broder un nouveau carré en utilisant un procédé différent : au lieu de descendre à la deuxième rangée uniquement après avoir terminé les croix de la première, on exécutera d’abord toutes les rangées de points aller puis on les reprendra en demi-points de retour, en partant de la base du carré vers le haut, de la dernière à la première rangée.

1.Après avoir brodé les diagonales aller de la première rangée, en vous déplaçant de gauche à droite, au lieu de terminer immédiatement les croix, descendez à la rangée suivante, directement depuis le point où vous vous trouvez. En pratique, vous devrez effectuer un demi-point aller en partant par le haut : la direction de la diagonale est la même que celle des diagonales aller déjà exécutées, mais le fil, au lieu de sortir par le bas du carré, sort maintenant par le haut (fig. 8).

8

2. Avec des demi-points aller en partant du haut, exécutez toute la deuxième rangée, en travaillant de droite à gauche. Arrivée au dernier point, vous passerez à la troisième rangée, que vous broderez de la même manière que la première : de gauche à droite avec des points diagonales aller en partant du bas. Pour la quatrième rangée, vous recommencerez à utiliser les diagonales aller en partant du haut, en déplaçant l’aiguille de droite à gauche. En somme, il s’agit de faire alterner les deux types d’aller jusqu’à obtenir le nombre de rangées souhaité.

3. Si vous avez suivi correctement les instructions, vous vous trouverez dans la bonne position pour compléter, une rangée après l’autre, tous les points du carré composé de demi-points aller. Pour ter miner vos croix, il ne vous reste plus qu’à effectuer tous les demi-points de retour en parcourant à nouveau le dessin à l’envers, c’est-à-dire de la dernière à la première rangée. Essayez de travailler seule, en n’oubliant pas que comme les diagonales aller, les retours vont être exécutés en alternant des rangées de retour par le bas et des rangées de retour par le haut. Les figures 9 et 10 montrent les deux types de diagonales aller, par le bas et par le haut : sur la première, le fil sort du trou en bas à gauche pour entrer dans celui en haut à droite ; sur la seconde, le fil sort du trou en haut à droite et entre dans celui en bas à gauche.

10

9

Les figures 11 et 12 illustrent par contre deux types de retour : le retour à partir du bas s’effectue en faisant sortir le fil du trou en bas à droite pour le faire entrer dans celui en haut à gauche ; dans le retour à partir du haut, par contre, le fil sort du trou en haut à gauche pour entrer dans celui en bas à droite.

1112

Exercice 6 : les retours d’abord

Cet exercice permet d’apprendre à broder en exécutant d’abord les diagonales de retour, puis celles d’aller. Travailler de cette manière vous semblera un peu étrange, et s’avérera sans doute moins rapide que le procédé employé jusque-là. En effet, il est généralement préférable d’effectuer d’abord les diagonales aller. Cependant, il s’agit d’une méthode que vous devrez parfois utiliser pour certaines figures et dessins que l’on ne peut réaliser qu’en brodant d’abord les retours. Exercez- vous donc jusqu’à ce que vous acquériez une certaine souplesse.

1. Démarrez de manière que l’aiguille et le fil soient prêts à exécuter un retour et non une diagonale aller, comme vous l’avez fait jusqu’à présent. Pour faire en sorte qu’une fois le départ exécuté, vous vous retrouviez avec le fil en sortie par le trou en bas à droite et non par le trou en bas à gauche, prêt pour la diagonale de retour, exécutez le départ que vous connaissez déjà avec une petite variante : piquez la toile non plus à droite de l’extrémité du fil mais à gauche. Vous pouvez maintenant commencer.

2. En déplaçant votre aiguille de droite à gauche, brodez six retours depuis le bas. Une fois arrivée au dernier demi-point de retour, vous pourrez compléter vos points par la série des diagonales aller. Attention cependant : ces dernières ne devront pas se superposer aux retours déjà brodés. N’oubliez pas cette règle d’or de la broderie : les retours doivent toujours se superposer aux diagonales aller. Le point aller doit donc être exécuté en passant l’aiguille et le fil sous le retour (fig. 13). Pour ne pas risquer de déformer la diagonale de retour, procédez de la manière suivante : une fois que vous avez fait passer toute l’aiguille sous le fil de demi-point de retour, enfilez-la dans le trou en haut à droite, en faisant sortir la pointe du trou du dessous. Procédez de cette manière pour les six retours.

13

3. Ne vous contentez pas de broder une seule rangée, mais essayez de broder un carré de six points sur six en effectuant d’abord tous les retours. Sachez que vous devrez alterner, comme pour les diagonales aller de l’exercice précédent, une rangée de retours à partir du bas avec une rangée de retours à partir du haut. C’est un très bon entraînement pour les mains.

Exercice 7 : la croix

Jusqu’à présent, vous avez travaillé en déplaçant l’aiguille à la verticale, en montée comme en descente. Avec les exercices suivants, l’aiguille va se déplacer plus librement sur le tissu. En brodant des figures comme la croix et le triangle, vous apprendrez à déplacer le fil en diagonale, à élargir ou resserrer votre dessin, à ajouter et à dégrader des points. De plus, vous vous exercerez pour acquérir une « stratégie » de la broderie. En effet, il n’est pas toujours pratique ni possible de broder uniquement une croix après l’autre, ou de partir d’un point quelconque de la figure : certains choix de parcours empêchent de compléter un dessin. En effectuant les prochains exercices, vous verrez qu’il est important et amusant d’étudier la meilleure stratégie à adopter pour votre ouvrage. La croix est une figure en apparence très simple : une rangée verticale et une horizontale qui se croisent. Et pourtant, pour en broder une de manière impeccable, sans interrompre continuellement votre travail par des fermetures et des départs, vous devez étudier un parcours à suivre. Ce qui vous est proposé ici consiste en une série de passages permettant d’obtenir une croix avec un envers parfait, en une seule aiguillée.

1. Brodez d’abord cinq diagonales aller en partant du bas, en déplaçant l’aiguille de gauche à droite, et complétez deux petites croix avec les retours. À ce stade, au lieu d’enchaîner sur un autre retour, descendez avec deux diagonales aller pour réaliser la partie inférieure de votre croix. Effectuez d’abord un aller par le haut, puis un par le bas. De cette manière, vous êtes prête à remonter et à compléter ces deux diagonales aller avec deux retours, le premier par le bas et le deuxième par le haut (fig. 14).

14

2. Ne complétez pas le point central de la croix, sautez-le avec un passage plus long sur l’envers (toujours vertical !) et entamez la partie supérieure du bras vertical avec un point aller par le haut. Montez encore d’un point au-dessus du point aller réalisé, en brodant un aller par le bas (fig. 15).

15

3. Il ne vous reste plus qu’à exécuter les diagonales de retour sur tous les points qui ne sont pas encore complétés, en descendant d’abord à la verticale jusqu’au point central de la croix et en déplaçant ensuite l’aiguille vers la gauche, jusqu’au trou de départ.

Exercice 8 : le triangle en partant de la pointe

Cet exercice et le suivant consistent à broder la même figure, un triangle, en partant de deux points différents et en suivant des passages différents. Dans les deux cas, vous travaillerez en descendant vers le bas, que vous commenciez par le sommet du triangle ou par sa base.

1. Commencez par un aller à partir du bas, complétez-le immédiatement par un retour et descendez d’une rangée, comme vous avez déjà appris à le faire : la pointe de l’aiguille doit ressortir du premier trou libre sous le point à peine brodé, toujours à la perpendiculaire de son point d’entrée.

2. En déplaçant votre aiguille vers la droite, exécutez deux diagonales aller et complé tez-les avec autant de retours. Poursuivez en ajoutant un autre retour, pour élargir votre dessin vers la gauche.

3. Pour descendre à la troisième rangée du triangle, vous devez d’abord compléter par un point aller la diagonale de retour que vous venez d’effectuer. N’oubliez pas qu’il ne faut pas superposer le fil de l’aller à celui du retour : passez d’abord avec toute l’aiguille entre le fil du point de retour et le tissu, puis enfilez-la dans le trou de destination (fig. 16).

16

4. Le passage à la troisième rangée, identique à celui déjà illustré, vous mettra dans la bonne position pour effectuer les diagonales aller vers la droite, qui seront cette fois au nombre de trois : une de plus par rapport à la rangée supérieure (fig. 17). Après les avoir complétées avec trois retours, continuez à déplacer votre aiguille vers la gauche, en brodant également deux retours. Une fois que vous les aurez « refermés » avec deux diagonales aller, vous êtes prête à descendre d’une autre rangée. 5. Vous pouvez continuer à loisir, jusqu’à ce que vous obteniez un triangle de la dimension voulue ; n’oubliez pas d’ajouter deux points à chaque rangée : un à droite et un à gauche.

17

Exercice 9 : le triangle en partant de la base

En réalisant un triangle à partir de la pointe, on a appris à élargir progressivement la figure. À l’inverse, il faut maintenant apprendre à décaler les points pour rétrécir le dessin. Vous verrez que la façon de procéder et le parcours à suivre sont très différents dans les deux cas.

1. Brodez sept diagonales aller (cinq si vous souhaitez obtenir un triangle plus petit, mais en tout cas toujours un nombre impair) en déplaçant votre aiguille vers la droite. Ne complétez qu’une seule de ces diagonales aller avec un retour. En partant de la position où se trouvent l’aiguille et le fil après ce retour, brodez un aller en partant du haut, immédiatement après l’avant-dernier aller de la première rangée : c’est le début de la deuxième rangée du triangle.

2. Poursuivez vers la gauche avec quatre autres diagonales aller en partant du haut : l’aiguille doit se déplacer en « montant », entrer dans le trou le plus bas pour sortir par celui qui se trouve immédiatement audessus, déjà « occupé » par le demi-point de la première rangée. Ne complétez par la diagonale de retour que le point aller brodé en dernier, à l’extrémité gauche de la rangée. En réalisant ce retour, faites particulièrement attention au trou de sortie de l’aiguille : ce ne doit pas être celui placé immédiatement sous le trou d’entrée, mais le premier trou libre. C’est de cette manière que vous trouverez la bonne position pour commencer la troisième rangée par un aller classique en partant du bas. Rappelez-vous l’exercice sur le carré constitué uniquement de diagonales aller. Le principe est le même : il faut alterner une rangée de diagonales aller à partir du bas et une rangée de point de retour à partir du haut.

3. En déplaçant l’aiguille vers la droite, brodez en tout trois diagonales aller. Ne refermez que la dernière par un retour. Cela vous permet d’effectuer un aller à partir du haut sur la rangée du dessous, que vous compléterez tout de suite avec son retour : vous arriverez ainsi à la pointe du triangle.

4. Si vous avez suivi tous les passages correctement, vous devriez vous retrouver dans la situation présentée par la figure 18. Comme vous le voyez, les points n’ont été complétés que lorsqu’il fallait dégrader d’un point pour rétrécir la figure. Pour le reste, seules les diagonales aller ont été brodées, en nous préparant ainsi une voie de retour simple et rapide. En fait, quand on a le choix, mieux vaut broder d’abord toutes les diagonales aller : nous avons vu que l’opération inverse est un peu plus lente et laborieuse.

18

5. Il ne vous reste alors plus qu’à remonter, en fermant d’un retour chaque point aller resté ouvert. Vous vous apercevrez qu’à chaque rangée complétée, l’aiguille et le fil seront en position pour effectuer la suivante, avec des retours à partir du haut ou du bas. C’est le mérite du parcours choisi pour l’exécution de la première partie du travail, la descente jusqu’à la pointe. Si vous aviez travaillé suivant un autre schéma, vous n’auriez pas pu remonter avec autant de facilité.

IMPORTANT


Les débutantes commettent souvent une erreur qui rend impossible le retour sans interruption : celle de faire suivre une rangée de diagonales aller à partir du bas d’une rangée de retours, au lieu d’une rangée de diagonales aller en partant du haut. L’alternance de diagonales aller et de retours permet en effet de descendre aux rangées suivantes sans changer le mouvement de la main, qui peut enfiler l’aiguille du haut vers le bas. Toutefois, les problèmes commencent lorsque l’on doit compléter les petites croix : il s’avère impossible d’effectuer les diagonales aller car l’aiguille et le fil se trouvent inévitablement en position pour effectuer d’autres retours sur ceux déjà brodés, au lieu des diagonales aller qui seraient nécessaires pour fermer les points (fig. 19). On peut facilement tomber dans le piège, surtout quand on brode les lettres d’un alphabet ou les chiffres, motifs qui se développent beaucoup à la verticale. On s’aperçoit aussi facilement de son erreur : il ne reste plus alors qu’à fermer la partie déjà brodée et à partir d’un nouveau point de démarrage pour compléter l’ouvrage. Mieux vaut alors sortir le fil de l’aiguille et défaire patiemment tous les points pour trouver l’endroit où l’erreur a été commise. Trop de fermetures et de départs empêchent de comprendre ses erreurs, ralentissent le travail et alourdissent la broderie. Fig. 19 – Le fait d’alterner une rangée de diagonales aller et une rangée de retours entraîne toujours des inconvénients : au moment de remonter la figure pour refermer les points, l’aiguille se trouve prête à exécuter les retours là où il en existe déjà, et non pas les diagonales aller qui seraient nécessaires. Ce problème n’est pas toujours insoluble (revenez à ce dessin quand vous serez plus expérimentée et vous trouverez toute seule la solution), mais cela demande plus de temps et une très grande maîtrise d’exécution.

19