Pâte à sel : recette et technique

Qu’y a-t-il de plus réjouissant que de réaliser quelque chose de ses propres mains, en ayant la satisfaction de « créer », tout en s’amusant, de jolis objets colorés ? La pâte à sel permet de se livrer à ces exercices créatifs multiples tout en étant une matière peu coûteuse, facile à manier et à la durée de vie relativement longue. Avec quelques instruments et un peu de matériau, les résultats obtenus peuvent être très intéressants, voire spectaculaires.

LES INSTRUMENTS NÉCESSAIRES


Nous énumérons ci-dessous les instruments essentiels pour la préparation de la pâte à sel. Comme tu pourras le remarquer, il s’agit d’objets de la maison, que tu trouveras probablement chez toi.

sel1

Rouleau à pâtisserie : il est indispensable pour la réalisation de certains des objets proposés dans ce livre. Pour les pièces les plus petites, tu pourras utiliser un rouleau miniature.

Papier à four ou papier aluminium : il sert de base d’appui pour les différentes pièces pendant la préparation et le séchage mais, aussi, lorsqu’une cuisson est nécessaire, pour transférer facilement les objets sur la plaque du four et éviter qu’ils n’attachent.

Film étirable : il est très utile pour conserver la pâte sans qu’elle ne sèche.

Pointe de sculpteur pour le modelage : il sert à façonner et à placer les plus petits morceaux dans des endroits difficiles.

Spatule : on l’utilise pour découper sur la pâte le contour des objets et éventuellement pour déplacer les pièces créées. Pailles et cure-dent (ou piques) : si les premières sont idéales pour faire des trous, les seconds sont bien utiles pour « piqueter » la pâte.

Bouchons de stylos et de feutres : ils sont parfaits pour réaliser des gravures décoratives.

Presse-ail : il est très utile pour réaliser des cheveux, des brins d’herbe.

Passoire : elle sert à terminer la corolle des fleurs en écrasant une petite quantité de pâte contre les mailles et en la détachant avec un petit couteau.

Petits moules à biscuits et/ou emportepièce de différentes formes : ils permettent de découper les formes souhaitées dans la pâte.

LA PRÉPARATION DE LA PÂTE


sel2

Nous allons te donner toutes les indications nécessaires pour préparer et travailler la pâte à sel.

Il te suffira de suivre ces quelques règles simples pour obtenir le matériau qui te permettra de réaliser les objets que nous te proposons, et bien entendu pour conserver longtemps toutes tes créations.

Du sel, de la farine et de l’eau : voilà les ingrédients simples de la pâte à sel (fig. A).

Dans une terrine, tamise la farine avec le sel, puis mélange, en ajoutant l’eau, avec un mouvement allant du centre vers les bords (fig. B).

La pâte sera prête lorsqu’elle ne sera ni trop humide ni trop sèche (fig. C). Si la pâte a tendance à s’effriter, il suffira de se mouiller les mains avec un peu d’eau.

Par contre, si elle est trop collante, il faudra simplement ajouter un peu de farine. La qualité du résultat final dépendra beaucoup de la manière dont la pâte aura été réalisée : elle doit être travaillée longuement, en mélangeant bien le sel et la farine. Une fois qu’elle est préparée, la pâte peut se conserver pendant quelques jours, enveloppée d’un film étirable et placée au frais (mais pas au réfrigérateur).

LES DOSES

100 g de sel fin

200 g de farine blanche

25 g d’eau à température ambiante

Si l’on ne veut pas utiliser de balance, les doses sont les suivantes :

• 1 tasse de sel fin ;

• 2 tasses de farine blanche ;

• 3/4 de tasse d’eau.

NOTE

Il est préférable de mixer le sel pour le rendre très fin et obtenir une pâte moins grossière (bien entendu, cette opération doit être réalisée par un adulte).

LES ADDITIFS

L’utilisation d’additifs dans la pâte est facultative (il peut s’agir par exemple de colle vinylique, de colle à papier peint en poudre, de glycérine, de jus de citron, d’huiles alimentaires, etc.) La colle vinylique rend la pâte plus facile à travailler. Elle est utilisée dans les proportions d’une demicuillerée à café pour 100 g de farine.

LA COLORATION


Les modèles réalisés peuvent être colorés de deux manières différentes :

• en les peignant après le séchage ;

• à cru, en utilisant une pâte colorée.

sel3

Dans tous les cas, il faut toujours laisser refroidir l’ouvrage avant de passer aux pinceaux. La meilleure technique consiste à colorer les objets une fois secs avec des aquarelles ou des peintures à l’eau qui sont faciles à utiliser et non toxiques pour les enfants. En plus, elles sont disponibles dans une vaste palette de couleurs (fig. A-B).

Il est possible aussi d’ajouter à la pâte blanche des « colorants » alimentaires (par exemple de la farine jaune, du café, etc.). Ce type de coloration passe un peu avec la cuisson alors que les peintures à l’eau donnent de belles couleurs vives.

LA CUISSON


Tu pourras obtenir d’excellents résultats en faisant cuire les objets au four (électrique, à gaz ou à air chaud) à basse température. Demande de l’aide à un adulte pour enfourner les objets et suivre la cuisson. Mais tu peux aussi laisser les objets sécher à l’air.

Les temps de cuisson au four varient selon les dimensions des objets. Il faut observer la cuisson par la porte : l’objet est « à point » lorsqu’il prend une légère teinte de biscuit. Au début, il est conseillé de laisser la porte du four ouverte pour empêcher la formation de bulles sur la surface des objets.

Après la cuisson (environ 30 minutes pour les petits modèles), il faut laisser les objets en plein air, s’il ne fait pas humide. N’oublie pas de les placer sur un support en bois de sorte que l’humidité soit absorbée. Pour terminer le séchage, si nécessaire, tu peux utiliser aussi un ventilateur.

LE LAQUAGE FINAL

Le laquage sert à protéger de l’humidité les objets réalisés et à mieux en préserver les caractéristiques. Il est donc important de vernir aussi l’arrière des différentes pièces.

Tu peux utiliser du vernis transparent, en spray ou liquide, mat ou brillant, au choix.

sel4

Une fois verni, tu pourras orner ton modèle de rubans, de dentelles, de petits cailloux, de perles, de fleurs séchées, que tu fixeras avec de la colle universelle.


ATTENTION

Les objets en pâte à sel ne doivent pas rester en plein air pendant la nuit car ils risqueraient d’être abîmés par l’humidité.

ATTENTION

Il faut toujours laisser passer 2 ou 3 heures entre l’application de chaque couche de vernis (deux en général).

CONSEILS UTILES

• Si tu veux suspendre tes objets, il suffira de faire pénétrer dans la pâte encore fraîche des petits crochets en fer ou des attaches ouvertes. Tu peux aussi faire un trou avec une paille.

• Si tu as oublié de faire pénétrer le crochet avant de faire cuire ton objet, tu pourras appliquer un crochet adhésif ou bien faire un trou à l’arrière avec un clou.

• Si tu es assez soigneux, les objets en pâte à sel durent très longtemps. Il faut les conserver à l’abri de l’humidité et les dépoussiérer de temps en temps avec un chiffon sec.

sel5